Jonathan Dubé

Quel est votre surnom?

Jo.

Quel est votre poste chez Microbrasserie Le BockAle?

Je suis responsable de la logistique et motivateur des troupes.

Depuis combien de temps travaillez-vous chez Microbrasserie Le BockAle?

3 ans déjà!

Qu’est-ce qui vous a attiré dans le domaine de la microbrasserie?

Pour être honnête, je n’y connaissais absolument rien. Mais l’énergie qui se dégage d’une micro-brasserie et du domaine brassicole en général m’interpelle particulièrement.

Brassez-vous à la maison?
J’ai quelques recettes en développement sur papier, mais encore rien dans des touries pour l’instant.

Qu’est-ce qui vous passionne le plus dans votre travail?

Le contact humain. Autant au day-to-day avec la crew qu’avec les fournisseurs et les clients.

Quelle serait la bière idéale pour vous s’il n’y avait aucune limite?

Quelle question! Je ne sais pas. Mon choix de bière est sujet à changement sans préavis au gré de mon humeur, des saisons, de l’heure…

Avez-vous vécu une anecdote intéressante chez Microbrasserie Le BockAle?

C’était la première fois qu’on faisait un conditionnement à froid (dry-hop) de notre milkshake en cours de fermentation. Après avoir déposé, penché au-dessus du trou, la moitié des houblons dans la cuve, la bière s’est mise à réagir plutôt fortement aux houblons et à l’oxygène présent dans l’air. Un solide geyser de bière a aspergé les murs, le plafond ainsi que Patrick et moi-même! La caméra de sécurité a tout capté! Sinon, non… Je n’ai jamais échappé de caisses de bières (en verre à l’époque) du deuxième étage avec le lift, je n’ai jamais reculé le camion cube dans la porte du garage, et je n’ai jamais dormi dans un hamac accroché au-dessus des poches de grains non plus!