Vêtements pour se protéger du froid

Quels vêtements il faut porter pour se protéger du froid?

Pour beaucoup trop de monde au Canada, l’hiver rime avec une période de cocooning ou un exploit surhumain pour survivre aussi longtemps dans le froid. Pourtant, la meilleure façon de profiter de l’hiver, c’est d’aller jouer dehors – parole de Québécois! Ça vous fait peur? Pas de panique. Voici tout ce qu’il faut savoir pour bien s’habiller et pour comprendre quels vêtements il faut porter pour bien se protéger du froid. Fini le sud : on profite de l’hiver!


Comprendre le multicouche

La technique infaillible est le système multicouche ou « la technique de l’oignon ». Elle se décompose en trois couches superposées que l’on peut ajuster au gré de la météo.

Une couche pour garder son corps au chaud.

Cette couche de base permet de garder la chaleur près du corps. Moulante et chaude, on privilégie une fibre qui garde la chaleur comme la laine ou le synthétique. Et la laine Mérino fait partie de la grande tendance actuelle.

Une couche pour capturer la chaleur.

La couche intermédiaire va créer un espace tampon isolant pour éviter que la chaleur capturée dans la couche de base ne s’échappe. Là aussi on privilégie la laine ou le synthétique.

Plus ample, l’épaisseur est donc à adapter selon l’activité exercée. Si vous partez attendre l’autobus, prenez la couche la plus épaisse possible. En revanche, si vous partez pour une ride de vélo, il vaut mieux privilégier un vêtement technique plutôt fin afin d’éviter toute transpiration.

Une couche extérieure qui ne laisse rien passer.

Enfin, terminez par une couche isolante afin de couper votre corps de l’extérieur : pluie, vent, neige, etc.

Selon vos besoins, la météo et votre frilosité, on va aller chercher un softshell ou un hardshell. La membrane imper-respirante comme le Gore-Tex est bien évidemment idéale, mais non indispensable.

La technique du multicouche est intéressante, car elle vous permet d’ajuster les couches selon le climat changeant ou encore l’intensité de votre effort. Dès que vous avez trop chaud, n’hésitez pas à ôter une couche avant de transpirer.

Et, au besoin, vous pouvez mettre plusieurs couches intermédiaires pour mieux vous ajuster.
Les astuces indispensables pour se protéger du froid

Comprendre le multicouche est un bon début. Mais il reste encore quelques astuces à connaître :

  • Nous sommes tous différents. Alors, pour un multicouche optimal et adapté, rien de mieux que de faire des tests de combinaison. Vous verrez, en quelques sorties, vous devriez être capable de juger vos besoins en passant la tête par la fenêtre (ou en consultant la météo).
  • Le multicouche s’applique à toutes les parties du corps. Faites des tests pour les mains, les pieds, les jambes, etc.
  • Échauffez-vous avant de sortir pour une activité physique intense. Ça vous évitera d’avoir froid au début.
  • Évitez à tout prix de transpirer, car la transpiration vous rafraîchira par l’évaporation ou le gel (la principale raison des pieds froids. Vous devez trouver la bonne combinaison de chaussettes).
  • Buvez un breuvage chaud pour aider votre corps à se réchauffer de l’intérieur.
  • Manger régulièrement pour que votre corps fonctionne de façon optimale.
  • N’oubliez pas le bonnet, l’écharpe ou les gants. C’est plutôt fatal…
  • Ne portez rien de trop serré qui pourrait ralentir votre circulation sanguine.

Dernier point mais non le moindre : prendre soin de son matériel.

Parce qu’en vrai, il n’y a rien de pire qu’une raquette qui lâche, un crampon qui brise et tout autre désarroi qui transforme votre sortie en une véritable course contre la montre pour rentrer chez vous avant la nuit. Quand on apprécie le moment présent grâce à du bon matériel, c’est promis, on en oublie d’avoir froid!

Alors, pour que votre équipement reste au top tout l’hiver, n’oubliez pas d’y prêter attention.

Déjà en train de faire du tri dans votre garde-robe pour vos premiers tests de multicouche?

Articles qui pourraient vous intéresser

La Cyclonomade

La Cyclonomade

Parce que son vélo est son meilleur ami et son allié de voyage, Laura la Cyclonomade a pédalé plus de 34 000 km à travers le globe pour aller à la rencontre des autres.

Et quand elle n’est pas en voyage, elle pédale dans les rues de Montréal, randonne dans les Appalaches, ou court au parc Jarry. Parce que, de toute façon, la vie vaut bien d’être active!