Une image vaut mille recettes

Une image vaut mille recettes?

Même s’il est toujours triste de voir les feuilles tomber des arbres et les journées qui raccourcissent, au moins les températures plus fraîches nous permettent de vaquer à nos occupations sans qu’on se retrouve couvert de sueur! Toutefois, parler uniquement du temps frais et de la disparition progressive de la flore, ce n’est pas très représentatif de l’automne qui a quand même ses bons côtés.
Si des choses partent, d’autres reviennent, comme l’envie de cuisiner et de bien manger! C’est le moment de dépoussiérer vos articles de cuisine et de mettre du pain sur la planche. Voici un petit topo sur des livres de recettes qui vous aideront à sortir de votre torpeur cet automne.

Une cuisine simple

Inviter des amis.es pour un souper signifie souvent passer des heures à l’épicerie et devant les fourneaux. Trouver l’idée d’une recette peut s’avérer un défi en soi; on ne veut pas s’embarquer dans quelque chose de trop ardu, mais en même temps on veut surprendre ses convives.

Le chef vedette londonien Yotam Ottolenghi connaît bien cette problématique. Il aime les choses qui étonnent et qui n’obligent pas la personne derrière les fourneaux à mettre plusieurs heures pour obtenir un résultat. Dans son livre intitulé sobrement Simple, l’auteur propose plus de 130 recettes pour la semaine et la fin de semaine.

Les plats sont riches, simples et ils ne laissent personne indifférent. Simple est pour tous les épicuriens qui sont à court de temps dans leur quotidien!

La cuisine de chez nous

L’automne qui arrive rime inévitablement avec la chasse et les fêtes qui approchent. C’est aussi cette période de l’année où l’excès deviendra la norme et où on laissera la retenue et la bienséance au vestiaire! Lors de mes recherches, je me suis fixé comme objectif de trouver un guide de recettes du terroir québécois.

Avec nos hivers québécois, il est primordial d’avoir de la chair autour de l’os! C’est pourquoi je vous recommande le travail du réputé chef Stéphane Modat : Cuisine de chasse.

Des recettes et des recettes de pur réconfort, axées sur le plaisir de se retrouver en nature avec les amis, de cuisiner et surtout de partager! De plus, grâce au partenariat avec le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec, les lecteurs y trouveront des informations utiles sur la biologie des différentes espèces, leur alimentation, leur habitat et leurs aires de répartition sur le territoire québécois.

Tous les amants de la nature, de la nourriture et de la chasse seront bien servis et bien bourrés.

La cuisine japonaise

Qui n’a jamais rêvé d’aller au Japon? Il existe, à juste titre, une mythologie autour de cette société insulaire du pacifique. Les Japonais sont perçus comme étant disciplinés, rigoureux et méthodiques. Beaucoup de choses nourrissent cette impression : leur histoire, leur culture et les produits qu’ils exportent ici et là. Mais s’il y a quelque chose qui représente mieux encore cette mentalité cartésienne, c’est leur cuisine!

Les plats japonais ont quelque chose de fascinant. En apparence, ils sont sobres, mais en réalité ils sont diversifiés, riches et complexes. Les Japonais ont réussi à nous faire manger des algues pour qu’on en demande encore et encore. Les sushis réunissent, et ce, dans une même portion raisonnable, de la viande, des féculents et des légumes. C’est ce qu’on appelle de l’efficacité pure!

J’ai donc déniché, pour vous, un livre fort intéressant : Cuisiner Japonais par l’auteure Aya Nishimura. Cette dernière est une économiste et entrepreneure culinaire vivant à Londres, au Royaume-Uni. Elle est surtout connue pour ses projets avec le célèbre journal The Guardian. Son ouvrage est l’ABC des plats nippons. Avec ce livre, elle partage en toute simplicité les rouages de la cuisine japonaise.

Bon appétit!

Articles qui pourraient vous intéresser

Maxime Hébert-Lévesque

Maxime Hébert-Lévesque

Passionné par l’industrie brassicole et brasseur amateur depuis plusieurs années, Maxime détient un baccalauréat en communication de l’UQAM et complète présentement un certificat en journalisme à l’Université de Montréal. Outre la bière, il s’intéresse à l’informatique, l’actualité, les sciences et le sport. Entre une Berliner Weisse et une IPA, il adore lire et apprendre sur tout!